Apprenti tatoueur, comment démarcher un tatoueur ?

14/12/2017
Auteur: Leeloo

Comment décrocher un poste d'apprenti tatoueur ?

Image

Faire son apprentissage du métier de tatoueur dans un salon est la démarche reine.

Elle est recommandée par le SNAT. Je vous conseille de consulter leur page web intitulée « Devenir tatoueur ».

Image

Ça y est, c’est décidé, la passion du tattoo vous tenaille, vous pensez être doué en dessin alors rien ne s’oppose à faire du tatouage votre job.

Et pour y parvenir, vous avez décidé de vous former chez un tatoueur.

Bonne idée, mais comment passer du rêve à la réalisation concrète, c’est-à-dire trouver le tatoueur qui voudra bien vous enseigner ses secrets ?

Vous le constaterez rapidement, le parcours du combattant commence ici.

Statut de l’apprenti tatoueur

Première chose à savoir, le statut d’apprenti tatoueur n’existe pas légalement.

Vous n’aurez donc ni convention de stage, ni rémunération. Dur, dur !

Premier obstacle de taille pour tout apprenti. Il va falloir financer avec vos propres moyens vos déplacements, vos repas, etc.

Soyez malin, essayez de grapiller un avantage ou l’autre. Pour ma part, j’avais réussi à me faire payer mon abonnement SNCF et les tickets du métro. C’est toujours cela de pris !

Si le statut d’apprenti n’existe pas, le tatoueur que vous sollicitez n’a pas d’obligation légale de vous former !

Alors, à vous, lors de l’entretien à deviner si le tatoueur est prêt à s’investir sérieusement à vous transmettre son savoir.

Si vous ne le sentez pas vraiment investi, fuyez !

De même, si dans les premières semaines de stage vous constatez que vous ne faites QUE la « boniche », fuyez.

Savoir dessiner : prérequis avant de démarcher un tatoueur

Comment apprendre le tatouage ?

En commençant par apprendre à dessiner !

La seule école vraiment nécessaire à l’apprentissage du tatouage, est celle du dessin.

Passer par les Beaux-Arts par exemple, peut constituer la voie royale d’accès au métier.

C’est un plus mais ne constitue pas le sésame au recrutement.

La véritable école du tatouage est celle de l’expérience. Et idéalement, une expérience acquise auprès de plusieurs tatoueurs de styles différents. (On peut rêver !)

Seule l’observation assidue et les conseils éclairés d’un tatoueur professionnel expérimenté constituent un savoir-faire solide.

Chaque tatoueur pro ne peut se consacrer qu’à une poignée d’aspirants tatoueurs sélectionnés pour la qualité de leurs dessins. Alors, la concurrence est rude pour décrocher sa place.

Un book qui vous ressemble

Pour séduire le maitre de stage, il faudra vous constituer un book, un portfolio propre, idéalement original, un travail sur papier irréprochable.

Dans ce métier il n’y a pas besoin de lettre de motivation, ni de CV. Votre book reste l’atout principal pour rentrer dans un tattoo shop en tant qu’apprenti.

Vous devez absolument prendre le temps de constituer quelque chose qui vous ressemble vraiment, tant par le contenu que par la présentation.

Pour ma part comme j’avais peint plus d’une centaine de veste en jean, je m’étais constitué un album photo de toute ma collection. Sans compter des dizaines de dessins à l’encre de chine qui reflétaient bien mon univers. C’était ma façon de me démarquer de façon originale face à d’autres prétendants apprentis.

Donc, au seul regard de votre portfolio, le professionnel peut vous cerner et vous qualifier d’inspiré, de méticuleux, de productif ou pire de brouillon.

Quoi qu’il en soit, vos images doivent parler à votre place. Pas besoin de faire un long discours, de raconter votre vie, etc.

Votre interlocuteur doit pouvoir s’imprégner de votre book sans demander d’explications profondes.

Votre portfolio doit se suffire à lui-même. Et c’est là, tout le problème et là que la sélection se fait.

Si vous vous faites recaller, dans vos recherches par plusieurs tatoueurs, alors il est grand temps de remettre en question vos compétences en dessin.

Image

La formation « Hygiène & Salubrité »

Je ne vais pas trop insister sur ce point tant il est évident et obligatoire.

Idéalement, avant de rechercher un apprentissage, je vous conseille de suivre cette formation.

Je sais, elle n’est pas gratuite (environ 5 à 600€) mais il y a possibilité qu’elle soit financée par Pôle Emploi.

Je vous dis comment faire sur mon blog si vous vous inscrivez à ma newsletter.

Que faut-il encore savoir pour devenir apprenti tatoueur ?

Lors de votre entretien avec le maitre tatoueur, vous devez aussi montrer que vous possédez une certaine connaissance de la culture du tatouage.

Le tatouage est une passion, cela ne se préfabrique pas.

L’apprentissage en studio vous permettra de travailler légalement, tout en profitant du regard d’un professionnel qui partagera son expérience pour vous éviter les erreurs et vous offrir des raccourcis à la gestion de la clientèle.

Vous apprendrez également les barrières à mettre pour ne pas vous retrouver coincé entre les demandes des clients et la faisabilité du projet.

Une des premières qualités que vous aurez à développer est celle de l’écoute du client.

En effet, tout tatoueur se doit de bien cerner les souhaits de son client pour tenter de concilier les désirs du client et ses capacités personnelles.

Tout cela en fonction de la partie à tatouer et de la spécificité de la peau du client. Cela fait beaucoup de critères à prendre en compte.

Vous serez également en prise directe avec l’appréciation du client face à votre travail.

Et pas comme vos potes qui trouvent votre boulot super cool car ils ne sont pas totalement objectifs et ne vous aideront pas à évoluer.

Cela vous évitera peut-être de tatouer ce genre de conneries.

En conclusion

L’apprentissage en tattoo shop vous assure normalement un poste à la clé car j’imagine que vous avez l’arrière-pensée d’ouvrir votre propre studio par la suite.

Si vous êtes la perle rare, votre maitre de stage voudra certainement vous garder (peur de la concurrence).

Afin de vous démarquer quand vous recherchez un salon pour y apprendre le métier vous devez principalement :

  • Vous constituer un portfolio exceptionnel
  • Vous renseigner sur le travail du tatoueur que vous démarchez

Vous pouvez également vous servir de ce tableau de compétences afin de déterminer où vous en êtes et quels points développer en priorité.

Compétences/connaissances

Histoire du tatouage, culture et artistes

normes d'hygiène

compétences graphiques

matériel

types de peau

Être

rigoureux

calme

habile

patient

réactif, à l'écoute

humble

Avoir

un sens artistique développé

une forte créativité

Bonne chance dans vos démarches et j’espère que ces quelques conseils contribueront à votre réussite.

S'il vous faut du bon matériel, cliquez sur l'image :

Image

Cet article vous a plu ? Ne ratez pas les prochains articles !

Inscrivez-vous à la newsletter pour être prévenu en priorité des nouveaux articles et bénéficier d'informations réservées aux seuls inscrits

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas divulguée

Dans la même catégorie