Devenir tatoueur : 13 choses à savoir avant

02/02/2018
Auteur:

Ce que vous devez savoir pour devenir tatoueur

Vous avez l’impression qu’apprendre le tatouage va vous mener tout droit à un business à 6 chiffres en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire.

Oui, mais vous allez parfois vous en mordre les doigts car ce n’est pas aussi rose que cela.

Le tatouage et son univers est bien loin de celui des Bisounours. Mais ce n’est pas non plus l’univers impitoyable de Dallas et de JR.

Vous redoutez avant tout de ne jamais arriver à apprendre à tatouer facilement.

Effectivement, j’ai également eu ce sentiment.

Et devant l’ampleur des difficultés, j’ai décidé de relater mon cheminement dans l’apprentissage du tatouage dans ce blog.

Vous allez peut-être vous retrouver dans mon parcours, semé de doutes.

Vous n’êtes donc plus seul(e). la solution est dans ce blog qui regorge de conseils judicieux que j’ai glané tout au long de mon apprentissage du tatouage.

Alors, si vous avez la gnaque pour devenir tatoueur, voici les 13 choses à prendre en compte.

1. Être bon en dessin ne vous rend pas forcément apte au tatouage

Vous pouvez y penser comme la différence entre dessiner quelque chose sur papier et ensuite le reproduire sur une peau de cochon. 

Cela aide d'avoir une aptitude naturelle au dessin, mais il faut beaucoup de temps pour comprendre la différence entre ce que vous pouvez dessiner et ce que vous pouvez tatouer. 

Comme tout, vos dessins de tatouage vont s'améliorer au fil du temps, mais il est essentiel de commencer avec des dessins simples.

2. S’attendre à travailler gratuitement pendant au moins un an

Personne n'est doué pour le tatouage avant d'avoir pratiqué, et vous ne pouvez pas vous entraîner sans tatouer la peau. 

Certaines personnes pratiquent sur des pamplemousses, mais un pamplemousse n'est pas comme un être humain nerveux, suant, respirant et vulnérable. 

Donc, vous devez commencer en tant qu'apprenti, ce qui est fondamentalement comme une formation non rémunérée. 

Dans bon nombre de boutiques, attendez-vous à tatouer gratuitement la première année, en faisant des dessins très simples.

Vous serez surpris du nombre de clients que vous pouvez tatouer lorsque vous offrez vos services gratuitement. 

Même un an ou deux après avoir commencé, vous continuerez certainement à pratiquer le tatouage à un tarif très réduit, parce que vous n'êtes pas aussi rapide ou aussi bon que les autres artistes. 

Sauf si vous êtes à l’aise financièrement, vous devez avoir un deuxième emploi pour les deux premières années.

3. L’investissement initial dans l'équipement est énorme

Vous avez besoin d'au moins deux machines à tatouer, un ensemble d'encres de démarrage et des tubes (qui tiennent les aiguilles dans les machines à tatouer) et des fournitures jetables, y compris des aiguilles, gants, élastiques, papier transfert, etc.

Tout cela, peut coûter plus de 4000 € en équipement pour commencer.

Certaines écoles de tatouage coûtent plusieurs milliers d’euros.

Même après que vous commencez à gagner de l'argent avec vos tatouages, le salaire n'est pas si élevé -  le salaire médian pour un tatoueur est d'environ 30 000 €.  

Et vous devez toujours payer pour toutes ces fournitures vous-même. Donc, si vous voulez être un tatoueur, ne le faites pas pour l'argent.

4. Votre support artistique est une chose vivante qui respire et qui change avec l’âge

La peau de vos clients se rides et s'étire, attrape des coups de soleil et des cicatrices et guérit. 

Lorsque vous peignez sur une toile, vous pouvez préserver la façon dont la peinture se conserve des centaines d'années. 

Mais les tatouages ​​semblent radicalement différents même deux semaines après que l'encre s'est installée et que votre peau a guéri. 

Parfois, les gens ne prennent pas soin de leurs tatouages ​​et ils se ruinent, ce qui ressemble un peu à quelqu'un qui achète sa peinture et la laisse ensuite sous la pluie. 

Essayez d'être très clairs avec les clients au sujet de la postcure - pas d'exposition au soleil pendant trois semaines, n'utilisez que des produits hypoallergéniques, etc.

Mais parfois les choses tournent mal, et ça fait partie du travail avec la peau humaine.

5. Parfois, vous vous sentirez comme un psychothérapeute

Les gens vous confieront leurs moments les plus douloureux et vous demanderont de les transformer en œuvres d'art. 

Pendant la guerre en Irak, bon nombre de soldats en congé voulaient un tatouage de l’insigne de leur compagnie pour marquer comment il ne serait plus jamais la même personne. 

Parfois, les gens parlent de ce genre de souvenirs pendant leurs rendez-vous, mais il y a aussi quelque chose de fondamentalement thérapeutique dans le processus.

Il peut être bon de leur accorder de l'attention pendant quelques heures. 

Donc, en tant que tatoueur, vous ne pouvez pas vraiment apporter vos propres émotions au salon de tatouage. 

Ce n'est pas grave si vous avez eu une matinée stressante, vous devez apprendre à laisser ces choses à l'extérieur du salon et être complètement là pour votre client.

6. Il y a un échange émotionnel beaucoup plus grand lorsque vous personnalisez le motif de vos clients

Il y a deux modèles traditionnels pour les salons de tatouage, avec différentes combinaisons entre les deux.

Premièrement, il y a des boutiques sans rendez-vous, où les clients demandent principalement à se faire tatouer sur place. 

Ils choisissent des dessins pré-dessinés dans le studio et après le rendez-vous, vous pourriez ne jamais les revoir. 

Ensuite, il y a des boutiques entièrement tournées vers la personnalisation, où les artistes travaillent avec les clients à l'avance pour concevoir quelque chose d'original. 

Cela peut prendre des mois pour dessiner et parler du projet de tatouage avant que quelqu'un finisse par le faire. 

Ce processus peut être incroyablement gratifiant, en raison des relations profondes que vous construisez avec vos clients. 

En même temps, ça peut être un soulagement de rencontrer un one shot où tout ce que vous avez à faire est de mettre de l'encre sur quelqu'un sans avoir à investir dans la création du tatouage sur une longue période de temps.

7. Vous allez parfois faire des « conneries »

Lorsque vous débutez, vous pouvez avoir l'impression que presque toutes vos lignes sont tordues ou incohérentes. 

Même une fois que vous devenez meilleur, vous n'êtes pas à l'abri des erreurs. 

Des fautes d'orthographe peuvent survenir avec les tatouages ​​de texte si l'artiste et le client ne vérifient pas trois fois.

Quand quelque chose comme ça arrive, vous ne pouvez pas l'inverser. Vous avez juste à vous excuser et à offrir de le couvrir gratuitement.

8. Si quelqu'un arrive avec une mauvaise idée, vous devez le lui dire

Il n'y a aucun moyen pour un client de savoir ce qui fait un bon tatouage.

C'est quelque chose que vous ne pouvez apprendre qu’avec des années d’expérience en tatouage.

Alors c'est votre travail de fournir des conseils et des commentaires sur le tatouage qu'ils veulent obtenir. 

Bien sûr, certaines personnes sont têtues à propos de ce qu'elles veulent, et si vous ne pouvez pas visualiser un moyen de rendre leur idée belle comme un tatouage, vous devriez les refuser. 

Ne faites pas de tatouages ​​que vous trouvez offensants ou de mauvais goût. 

Ne faites pas de tatouages ​​que vous pensez simplement être une mauvaise idée ou ​​pour d'autres raisons.

Par exemple, ne faites pas à un jeune homme de 18 ans un tatouage géant, comme une manche pleine, parce que les gens changent tellement, physiquement et émotionnellement.

9. Vous verrez les relations des femmes avec leur corps changer

Si elles ont un tatouage sur la hanche ou sur le ventre, ou toute autre partie de leur corps dont elles ne sont pas très fières, attention !

Elles vous diront parfois : « Je suppose que je dois perdre du poids maintenant que je vais avoir ce tatouage ». 

Mais une fois qu'elles ont le tatouage, elles deviennent soudainement très fières de cette partie de leur corps. 

Vous ne pouvez pas vraiment choisir le corps dans lequel vous êtes né, mais vous pouvez aider quelqu'un à choisir de le changer de façon permanente et d'une manière qui, selon eux, le rend plus beau, et c'est le cadeau le plus cool à donner.

10. Vous devez cultiver une capacité de zenitude et ne vous concentrer que sur la chose juste devant vous, et rien d'autre 

Il y a des moments où vous travaillez sur un gros tatouage que vous allez tatouer pendant des heures, et vous regardez la quantité de noir qu'il vous reste à remplir et cela semble absolument infini. 

Vous pouvez commencer à paniquer, vous devez donc vous concentrer sur le millimètre de peau sur lequel vous travaillez. 

Le tatouage fera de vous une meilleure personne si vous êtes dans une attitude zen. 

Vous serez beaucoup moins stressé par ce qui arrive avant ou après. Concentrez-vous juste sur le moment présent.

11. Sachez aussi écouter votre corps

Essentiellement, vous êtes assis, penché et tenez une position statique pendant plusieurs heures par jour. 

Il est très fréquent que les tatoueurs aient des problèmes de dos. 

Vous pourrez finalement développer une tendinite dans le bras, qui peut devenir si mauvaise que vous ne pourrez plus tatouer à temps plein.

C'est une blessure par mouvement répétitif, donc vous ne pouvez pas vraiment empêcher ce traumatisme, sauf si vous arrêtez de faire cet effort.

12. Le tatouage reste un domaine largement dominé par les hommes

Si vous voulez être pris au sérieux en tant que femme tatoueuse, vous devez vraiment vous tailler une place.

Je ne m'attendais pas en démarrant mon apprentissage à ce que l'industrie du tatouage en 2017 ressemble encore autant à un club de garçons.

Historiquement, les hommes ont toujours donné le ton en matière de « bon » tatouage, et les tatouages ​​ « féminins » sont parfois méprisés.

Mais c'est encore le cas bien que la profession soit investie petit à petit par la gent féminine. 

Cela commence à changer, et de plus en plus de jeunes filles se lancent dans le tatouage.

Les femmes tatoueuses se connectent à plus d'espaces en ligne (comme Instagram). 

13. Même après avoir produit des milliers de tatouages, vous trouverez toujours des failles dans votre travail

Si vous êtes autocritique comme la plupart des tatoueurs que je connais, alors cela peut être une ligne de travail difficile. 

Il y a toujours des petites choses que vous auriez fait différemment même dans vos tatouages ​​préférés. 

Mais il y a quelque chose d'incroyablement satisfaisant à regarder quelqu'un aller au miroir et regarder son tatouage pour la première fois. 

Ils ne critiquent pas tous les petits détails, ils s'émerveillent de la façon dont vous avez transformé leur idée en art qu'ils porteront avec eux pour le reste de leur vie.

 

Nous voilà à la fin de cette énumération. Je sais que le parcours de l’apprenti tatoueur est semé d’embuches.

Je sais que vous devez dessiner, dessiner et dessiner encore et que vous n’avez pas forcément le temps.

Mais qui vous empêche de gribouiller en toutes occasions. Durant ma formation hygiène et salubrité, j’avais un collègue qui n’arrêtait pas de griffonner durant les cours.

Hormis ce premier conseil, je vais vous en donner un autre. C’est le point 3 de ma liste : « L’investissement initial en équipement est énorme ».

N’attendez pas le dernier moment pour vous équiper en matériel. Attention, ne faites pas cette erreur de débutant : n’achetez jamais un kit débutant chez EBay, c’est une mauvaise idée.

Faites comme moi. Trouvez des idées. Pour ma part, je dégotte des objets sur le site LEBONCOIN à prix cassés et je revends au minimum le double du prix d’achat. Je me constitue ainsi un petit magot qui me permet d’investir dans le matériel, tout en me passant du banquier.

Alors, qu’attendez-vous pour passer à l’action !

Cet article vous a plu ? Ne ratez pas les prochains articles !

Inscrivez-vous à la newsletter pour être prévenu en priorité des nouveaux articles et bénéficier d'informations réservées aux seuls inscrits

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas divulguée

Dans la même catégorie